Education conductive : Première

Comme vous le savez, nous sommes partis ce week-end pour faire évaluer Guillaume à l'Education Conductive.

 

Lundi, nous avons passé la journée avec Alice et Nicolas (cf "A petit pas"), leurs mamans, respectivement Présidente et Vice-Présidente de l'association EHM, et Barbara  "La Terrible", alias "la conductrice au coeur de pierre" (comme elle se designe elle-même), tout droit arrivé de Budapest (alors pour ceux qui se trompent comme moi car ils ne connaissent pas leur géographie, les vampires, c'est en Roumanie, surtout pas en Hongrie !).

 

Déjà emballés sur le papier par l'EC, ce que nous avons vu là-bas nous a encore plus enthousiasmé !

 

 

Comment s'est déroulée la journée :

 

Les enfants rentrent en marchant, et en chanson pour leur donner du courage et de l'entrain. Premier geste de la journée, on va sur le pot (Guillaume a testé, il a hurlé, mais je pense que c'est plus la surprise et la nouveauté - qu'est-ce qu'on vient l'embêter - qui sont en cause).

 

Puis on se dit Bonjour (je ne me souviens plus s'il y a une chanson, mais surement), on montre aux enfants leurs prénoms (et je vous assure qu'ils les reconnaissent , leurs visages s'illuminent à la vue du panneau), on essaie de les faire parler un peu (bonjour, qui est là ? oui, non.... L'essentiel est d'essayer, même si le résultat n'y est pas).

 

Ensuite la conductrice passe au thème du jour ( lundi c'était les fruits d'automne et la pomme, mardi le dinosaure) qui va ponctuer la journée. Ils ont vus et touchés des noix, marrons, chataignes et leurs bogues ...

 

Ensuite au passe au massage, en musique s'il vous plait, et bien au chaud (les chauffages à fond, c'était la canicule dans la salle). Les massages sont adaptés aux problèmes des enfants et ca dure une bonne demi-heure (au moins, peut-être plus, j'avoue que je n'ai pas chronométré).

 

Ensuite on se rhabille, on marche jusqu'aux tables où on va faire les exercices allongés. Les tables utilisées sont composées de lamelles, de facons à ce que l'enfant puisse s'agripper pendant les exercices et aussi pour pouvoir fixer des barres laterales ou des anneaux entre les lames). Les exercices proposés  (je ne vous les détaillerai pas tous !) ont un sens, une raison d'être. Sur le ventre par exemple, on apprend à laisser glisser les jambes hors de la table, les pieds touchent le sol puis on se pousse avec les bras pour se mettre debout ==> on apprend à sortir du lit !!!! Sur le dos, il fallait - entre autre - lever ses fesses (le premier geste pour s'habiller), Guillaume a participé à cet exercice et réussi (depuis il le fait avec moi , pour la couche et pour le pantalon, tout le monde est épaté, mais ça marche !). Tout cela se fait en chanson pour encourager les enfants "en avant, en avant, je fais un pas en avant !".

On roule aussi sur le côté, c'est l'enfant qui doit faire le geste, il ne faut pas l'aider, mais on le caresse à droite ou à gauche, en fonction du côté où il faut rouler pour qui apprenne à reconnaitre sa droite de sa gauche.

 

Ensuite Alice a fait des exercices assise, quand Nicolas a marché le long du déambulateur (on s'adapte à leurs progres) : il y avait des photos d'enfants avec des mimiques, les "élèves" devaient les imiter.

 

On assoit les enfants sur des petites chaises à leur mesure, avec un dossier haut pour le dos et la tête (j'imagine) mais ca reste des chaises d'enfants, en aucun cas, il s'agit d'un materiel médicalisé. On met sous leurs fesses de quoi ne pas déraper, les pieds sont posés bien à plat sur un marche pied et une main doit s'agripper à une barre fixée à la table pour se retenir.

 

Ainsi installés, ils sont prêts à passer au déjeuner "conductif"... Guillaume était trop mignon assis sur sa chaise et puis ca a fait du bien à mon moral de le voir assis comme n'importe quel enfant et non pas dans son corset siège).

Le déjeuner à la sauce EC (éducation conductive) c'est : la nourriture doit etre dans une assiette, pour que ce soit plus facile pour l'enfant de prendre la nourriture et on boit au verre. Guillaume tenait tout seul sa cuillère, maman lui tenait le poignet pour le guider vers la bouche mais il a mangé comme un grand (bon, j'ai triché, il a bu au biberon ;-) mais Barbara n'a rien vu !). Quand à Nicolas, maintenant, il mange des petits cubes de fromages ou des quartiers de fruits tous ronds, plus besoin de hacher, mixer, mouliner ... Quels progres en quelques mois. Après le repas, on marche jusqu'au pot !

 

Après le déjeuner, on fait la sieste. La journée reprend vers 15h, les activités sont plus ludiques. Mais on ne commence rien sans avoir marché jusqu'au pot ! 'faudrait pas l'oublier celui-là !

 

Ensuite, assis les enfants aux petits pieds dénudés ont du ramasser avec leurs orteils une serviette en papier posée au sol (!!!).

Puis on a travaillé encore une fois les muscles du visages, en imitant les fameuses mimiques d'enfants ou encore (et là, c'est plus motivant) en collant aux comissures des levres des petits bonbons, à attraper avec la langue !

Enfin, on a fait un peu de peinture (on a peint une balle pour en faire une pomme) et là, je félicite l'ingéniosité de la conductrice : les pinceaux étaient des petites bouteilles de  yaourt liquide (vous savez, des acti****) dans le goulot desquelles était coincée une petite balle en mousse ! Il faut bien regarder ce que l'on fait pendant que l'on peint (ben oui, certains ont tendance à regarder un peu à droite à gauche se qui se passe, on sait jamais si c'est plus interessant ! Ce sont des enfants après tout !). Une fois la balle recouverte de peinture, Barbara a piqué avec une epingle deux feuilles, attaché le tout à un fil de peche et on montre aux enfants le resultat (guillaume a apprécié).

 

La journée se termine, par un petit tour au pot (toujours en marchant et en chantant), puis le goûter à la mode éducation conductive (bon, la il était tard, les mamans avaient trop parlées donc les enfants n'ont pas mangés ensemble ...) et on chante une chanson pour se dire au revoir !

 

 

 

 

Guillaume n'a pas participé aux activités, à part quelques unes... nous étions là pour voir comment se passe la journée, si l'approche nous plaisait. L'évaluation de Boubou a eu lieu le soir, après "la classe".

 

 

Il y a ceux qui diront que c'est bien fatiguant tout ça pour ces pauvres enfants. Je ne suis pas une adepte de l'hyperstimulation, mais Guillaume, pour progresser, à tout de même besoin d'être stimuler. Un enfant "sans problème" (je vais finir par dire NT - neurotypique - comme disent les parents d'enfants autistes, à défaut de trouver un autre terme qui me convienne) est bien stimulé dans sa journée : il va au parc, on lui lit le livre, on fait des activités manuelles avec lui, il joue, il se dépense, sans tomber dans l'exagération et sans que cela non plus trouble qui que ce soit. Et bien, pourquoi Guillaume devrait passer ses journées à ne pas faire "grand chose" sous prétexte qu'il est handicapé ? Il n'est pas malade, il n'a pas une fatigabilité particulière, certes c'est plus difficile pour lui de faire un geste que pour un enfant lambda mais on ne lui en demande pas tant. Et puis au moins, après une journée comme ça, il dort bien :-).

 

 

Le papa de Guillaume et moi-même sommes rentrés emballés (je sais, ca doit faire la 4eme fois que je le dis), persuadés que c'est ce dont à besoin Guillaume.

On est loin d'une méthode folklorique issue dont on sait où. La conductrice est vraiment quelqu'un de pro, qui sait ce qu'elle fait, les exercices proposés, bien que simples et pleins de bon sens, ont toujours une raison d'être. L'enfant est stimulé en permanence et pas seulement sur le plan physique, mais aussi sur le plan intellectuel,  par le biais des chansons qui rythment la journée et aussi par le thème du jour, sorte de ligne rouge entre les exercices.

 

 

Si vous voulez en savoir plus sur l'éducation conductive, je vous invite à lire ce petit résumé bien fait qu'on trouve sur le blog de l'asso EHM.

 

La prochaine session à lieu du 17 novembre au 19 décembre, si des parents sont interessés, n'hésitez pas à contacter la Maman d'Alice, directement sur son blog. Et si vous n'êtes pas concernés, mais que vous avez envie de les aider, cliquez ici.

 

Nous allons tout faire pour participer au moins une à deux semaines aux prochaines sessions. Mais dans l'idéal, on aimerait faire la même chose dans le sud, si vous êtes interessés par l'aventure, contactez-moi.

 

Alors Oscar, ca te tente ?

 

 

PS : les photos seront rajoutées quand j'aurais vidé l'appareil :-)

 

 

Écrire commentaire

Commentaires : 6
  • #1

    alisson (jeudi, 23 octobre 2008 19:50)

    alors là, un récit vraiment intéressant que j'en ai presque oublié ma pizza au four! lol
    Cette méthode a vraiment l'air intéressante, en effet, les enfants sont stimulés par des moyens simples, et c'est ce qui leur faux à vos ptits bouts extraordinaires! J'attends les photos avec impatience! Et oui oui il faut que vous essayez d'y aller à la prochaine session pour le ptit mec aux beaux yeux!
    Et si tu savais comme ta phrase " Guillaume était trop mignon assis sur sa chaise et puis ca a fait du bien à mon moral de le voir assis comme n'importe quel enfant et non pas dans son corset siège)." est vraiment touchante alors je me permet de t'encourager à acheter une tite chaise pour Guillaume afin de le voir à la maison sur une chaise comme tout le monde!

    Allé j'attends les photos avec impatience! Et je suis sure Oscar va etre content de connaitre le déroulement de cette journée...

    bisoussss

  • #2

    alisson (jeudi, 23 octobre 2008 19:55)

    Oups j'oubliais! J'ai donné l'adresse de ton blog à une maman d'un petit Yaniss IMC... voici la sienne
    http://www.yanissfamily.com/

  • #3

    Oscar (jeudi, 23 octobre 2008 22:23)

    Ouai ! Mais je crois que ça fait flipper Maman !

  • #4

    scoubynette (lundi, 27 octobre 2008 13:11)

    Wouah, ça m'a l'air génial pour Guillaume, ça !!

    Tu as raison, on doit "stimuler" tous les enfants, la différence de Guillaume ne doit pas faire qu'on le laisse dans un coin, il progressera d'autant plus qu'il sera stimulé, et cette méthode m'a l'air très stimulante, et bien rythmée pour ton boubou ;)

    Et puis ça rassure, de voir que ces petits (et Guillaume, puisqu'il a pu manger assis sur sa petite chaise) sont capables de faire pas mal de choses et qu'ils progressent chacun à leur rythme.

    Plein de bisous à Guillaume et à toi

  • #5

    magali (jeudi, 30 octobre 2008 22:28)

    c'est encore la maman de yaniss :-) ton récit de la journée est vraiment interressant !
    Finalement je trouve que ça ressemble beaucoup aux journées de Yaniss dans son IME, de la stimulations, des chansons, marcher, jouer, ateliers etc... Guillaume va faire pleins de progrés grace à tout ça

  • #6

    nathalie (mardi, 06 octobre 2009 13:14)

    ce blog est très agréable, les couleurs sont vives et gaies, la présentation donne vraiment envie de vous lire, car il y a de quoi lire!! Votre texte est riche, drôle, émouvant, je l'ai dévoré oublié mon omelette sur la plaque ! Je vous remercie de partager ainsi un bout de votre vie avec nous, les mamans qui avons aussi des enfants différents.Cette méthode à l'air sensasionnelle et j'ai contacté l'association pour inscrire ma fille IMC agée de 4 ans.Je vous souhaite plein de courage pour créer votre asso dans le SUD car elle marchera, j'en suis sûre ! Nathalie

Retrouvez-nous sur Facebook S'abonner au blog (rss) nos liens sur evernote Nous contacter

Guillaume

Guillaume
Cliquez sur la photo pour découvrir Guillaume et sa maladie

Autour de l'éducation conductive

Teaser de "Guillaume et l'éducation conductive"

Lectures

Ressources

S'abonner

Les nouvelles de la page Facebook