Deux ans et demi plus tard

Une fois n'est pas coutume, un billet qui ne parle pas de Guillaume.

 

Ilona est de retour à Budapest. Son papa (?) a posté un billet sur leur blog hier.

 

On peut y lire (entre autre) :

 

"Le SESSAD (Service d'Education Spécialisée et de Soins à Domicile) se rappelle à notre souvenir après deux ans et demi d'attente. Voici une première convocation pour une prise en compte de l'état de notre fille. Si nous avions attendu leur aide pour que notre fille progresse, elle serait sans doute en hypertonie totale au fond de son lit…Si la patience est l'art d'espérer, avec eux elle n'est qu'un habit de lenteur (ce n'est pas de moi !!)."

 

 

Que faut-il en conclure ?

 

 

ps : Madame La NP, meme si l'Education Conductive n'est pas la panacée, meme si ca ne fera pas de miracle (ce que personne n'attend), au moins, on fait quelque chose. Car si on attend après les structures françaises pour aider nos enfants, on se sent rapidement impuissant. Mais certainement, de votre point de vue, puisque rien ne changera le diagnostic déja noté dans vos petits carnets secrets, un mois, un an ou deux, c'est du pareil au même. Il n'y a pas de temps perdu. L'essentiel pour vous c'est de vous gargariser en Société, en vous disant que vous gagnez votre place au paradis en "aidant" tous ces malheureux polyhandicapés.

 

 

(oui, je suis en colère)

 

 

Écrire commentaire

Commentaires: 4
  • #1

    Papy (dimanche, 18 janvier 2009 09:43)

    Rien ne sera trop fait pour aider notre petit Bout...
    Son sourire est notre plus belle recompense.

  • #2

    Helene (dimanche, 18 janvier 2009 10:26)

    Nous on a la chance d'habiter une région très peu peuplée (pour ne pas dire désertique )et bien on a eu droit au Sessad tout de suite... et franchement... ça n'a pas beaucoup changé notre vie. Déjà pour commencer, les trois intervenantes (éducatrice, psychomot et ergo ) viennent pour 30 min/1heure (avec 1h30 de route pour arriver ). Et qu'est ce qu'elles font? elles jouent avec Oscar. C'est bien et en même temps on trouve qu'il y a quand même une petite perte de temps, d'argent et tout et tout ! SUrtout l'éducatrice... elle vient et chante trois minutes avec Oscar... bref... tout ça pour dire qu'il ne faut pas non plus espérer trop de ce système... c'est pas vraiment la panacée. Pour moi (nous ) le seul point positif, c'est qu'Oscar rencontre d'autres gens...

  • #3

    La maman de Guillaume (dimanche, 18 janvier 2009)

    Merci papy !

    Hélène : perso, je n'espère plus rien de ce systeme (de toutes facons, on ne nous donne rien, ni spécialistes, ni creche, ni argent, ni reconnaissance). Tout ce à quoi j'aspire, c'est qu'on ne nous juge pas quand on fait d'autres choix. Par contre, ce que j'excrète, c'est qu'on se permette de nous dire qu'un peu plus ou un peu moins, çà ne changera rien... surtout de la part d'un pro...

  • #4

    alisson (dimanche, 18 janvier 2009 13:12)

    Allez petit Guitou à droit à toute votre attention et c'est ce qui compte, l'état est c*n!

Retrouvez-nous sur Facebook S'abonner au blog (rss) nos liens sur evernote Nous contacter

Guillaume

Guillaume
Cliquez sur la photo pour découvrir Guillaume et sa maladie

Autour de l'éducation conductive

Teaser de "Guillaume et l'éducation conductive"

Lectures

Ressources

S'abonner

Les nouvelles de la page Facebook