Notre vie publique (bis)

Je fais suite au billet d'hier.

 

On est face à un problème...

 

Pour mener à bien notre projet de création d'un groupe petö sur Nice - hormis tous les problèmes administratifs que je me coltine actuellement - il nous faut, pour démarrer 45 000 euros (et à peine moins  chaque année pour fonctionner si on veut limiter au maximum les frais pour les familles).

 

Cette somme, je l'aurai, honnetement, je ne me prendrais pas la tête, je l'investirai directement dans ce projet.

 

Sauf qu'on  ne l'a pas...

Alors, oui, on peut espérer quelques subventions de la Ville, le Conseil Général et éventuellement la CAF (mais ne révons pas trop) mais en aucun cas, cela sera suffissant.

Il nous faut donc faire appel à la générosité publique, que ce soit celle des particuliers ou des entreprises (mais pour les entreprises, c'est la crise il parait, alors s'engager sur 2000 € par an, c'est compliqué pour eux aussi). Mais personne ne va nous donner de l'argent comme ça, juste parce qu'on demande...

 

On est donc OBLIGE de faire parler de nous.  Sauf que ce que nous ponde les journalistes n'est absolument pas réaliste : les termes et les explications données sont inexactes, l'angle de vue n'est jamais optimiste (ou alors je ne le perçois pas ainsi), notre projet n'est quasiment jamais évoqué, ou alors pas clairement du tout. Et bien sûr, aucun droit de regard sur ce qu'il se dit...

 

Le seul espace où je peux clairement exprimer ce que je souhaite et ce que je pense est ici, sur ce blog . A ma petite échelle, j'ai au moins la possibilité de contrecarrer certaines erreurs des journalistes (mais comment faisait-on avant ???). Mais les journaux et la tv, non vraiment, ce n'est pas un bon outil (ou alors, on ne sait vraiment pas s'en servir)... Finalement, le seul article plutot juste était celui du Direct Nice, mais il n'a pas eu une grosse audience (comme j'espère cette calamiteuse apparition télévisuelle).

 

Je suis tellement dégoutée que je crois qu'on va laisser tomber les médias traditionnels, hormis pour leur demander un entrefilet quand on organisera une réunion d'information / une session / une manifestation au profit de l'asso. Je sais, je suis ingrate, ils nous ont consacrés de belles grandes pages dans leurs journaux, cela a permis de générer quelques dons malgré tout...

 

Alors si on abandonne cette voie, ne nous leurrons pas, les 45 000 euros, on ne les atteindra jamais et ce, même en multipliant les manifestations...

 

Il ne nous reste qu'à explorer la piste du crédit... Mais je ne vois pas trop comment faire car le projet ne sera absolument pas rentable... à moins d'évoluer vers la forme d'une école privée (=société) et demander une participation faramineuse aux parents.

 

 

Vous avez des idées ?

Edit :

 

Le reportage est repassé, dans l'édition Côte d'Azur cette fois-ci, légèrement modifié et faisant écho au procès de cette vieille dame qui a étranglé son mari handicapé. Meme si elle comporte encore des "approximations" nous remercions l'équipe de France 3 qui a entendu notre requête.

 

Vous pouvez le voir à 3min48.

Écrire commentaire

Commentaires: 3
  • #1

    sylvia72 (mercredi, 27 mai 2009 16:59)

    Est-ce que tu as essayé de t'adresser à des grosses banques d'investissement qui généralement ont des fonds pour tout ce qui est social? Ils en parlent dans leur rapport annuel, que ce soit social, écologique etc.? exemple:
    http://www.jpmorgan.com/pages/jpmorgan/about/community
    ou
    http://www.socgen.com/sg/socgen/pid/174/context/SC/lang/fr/object/rubriqueSC/id/240/rubid/240/nodoctype/0.htm
    C'est vrai c'est la crise mais bon. A la SG je connais une personne qui travaille sur les innovations (promouvoir l'innovation et notemment en terme de soutien, écologie et.), bon ce n'est pas la bonne personne mais je n'aurais aucun problème à faire suivre un mail de toi ou tu expliques ton projet et lui demander de faire suivre s'il peut le faire suivre au service en charge du mécénat et sponsoring... Je ne peux rien te garantir, mais bon, qui ne tente rien n'a rien... écris moi sur mon adresse si tu penses qu'on peut essayer.

  • #2

    sylviebxl (mercredi, 27 mai 2009 21:35)

    Salut lina,
    Je trouve qu'il n'est pas si mal ce petit reportage. Evidemment, il est court, mais
    il ne fausse pas beaucoup les faits, si?
    En tout cas, ça fait bizarre de vous voir pour de vrai ;-)
    Pour les fonds, ici, il y a parfois des artistes qui réservent les fonds collectés
    lors d'une représentation à des "bonnes oeuvres". Peut-être pourriez-vous en
    trouver une personnalité locale qui veuille bien faire ça aussi?

  • #3

    sylvia72 (jeudi, 28 mai 2009 15:08)

    je suis énervée au bureau je n'ai pas le son et hier soir de chez moi je ne sais pas pourquoi je ne pouvais pas lire le lien de la vidéo! Mais là ça m'a fait plaisir de vous voir même si c'est sans le son... je manque l'essentiel quand même... Angela, OK tu ne sais pas d'où sortent les yeux bleus de Guillaume, mais sur la fin quand tu es de profil avec Guillaume, qu'est-ce qu'il te ressemble!!! je re-essaierai demain soir

Retrouvez-nous sur Facebook S'abonner au blog (rss) nos liens sur evernote Nous contacter

Guillaume

Guillaume
Cliquez sur la photo pour découvrir Guillaume et sa maladie

Autour de l'éducation conductive

Teaser de "Guillaume et l'éducation conductive"

Lectures

Ressources

S'abonner

Les nouvelles de la page Facebook